"La Terre des Fils" de Gipi

« La Terre des Fils » de Gipi

Entre les lignes • 2 février 2018

la-terre-des-fils-bd-metz-today "La Terre des Fils" de Gipi

Dernier focus de la semaine avec Séverine de chez Hisler-BD. Cette fois c’est un véritable coup de cœur qu’elle nous révèle, avec l’album « La Terre des Fils » de l’italien Gipi. L’auteur originaire de Pise en Toscane sera prochainement l’invité du Livre à Metz.

 

De son véritable nom Gian Alfonso Pacinotti, cet auteur transalpin plus connu sous le pseudonyme de Gipi, s’est fait connaître en France au milieu des années 2000, après avoir remporté le prix du meilleur album au Festival international de la BD d’Angoulême en 2006, avec « Notes pour une histoire de guerre ». Cette fois c’est avec « La Terre des Fils » aux éditions Futuropolis que l’italien revient sur le devant de la scène.

 

Séverine nous en dit plus sur le contenu : « C’est un superbe récit post-apocalyptique, l’histoire de deux fils et de leur père. Le monde est devenu hostile, toxique même, et ce père a élevé ces deux garçons à la dur. Ils vivent isolés, coupés du monde, et donc ils ont totalement réinventé un langage. Le père sait écrire, il consigne plein de choses dans un petit carnet. Les deux fils vont tenter de faire déchiffrer ce carnet, sauf que les humains sont devenus totalement fous, à la manière de Mad Max ».

 

Roman graphique conséquent (276 pages) « La Terre des Fils » est une œuvre forte, sélectionnée au récent Festival d’Angoulême mais repartie sans récompense, Gipi ayant déjà tout raflé dans d’autres festivals. Le dessin en noir et blanc presque maladroit de l’auteur est d’une finesse incroyable, au milieu d’un scénario sombre dans lequel une humanité totalement dénuée d’espoir tombe dans la cruauté et le fanatisme.

 

Par Thibaut Goetz