Football - FC Metz

FC Metz – Frédéric Antonetti : « J’aime avoir des responsabilités »

Sport et Loisirs • 13 juin 2018

frederic-antonetti-presentation-presse-metz-today FC Metz - Frédéric Antonetti : "J’aime avoir des responsabilités"

Le nouveau coach du FC Metz, Frédéric Antonetti, a été présenté à la presse ce mercredi après-midi pendant plus d’une heure.

 

Chemise grise sur le dos, grand sourire, Frédéric Antonetti a entamé les premières lignes de son histoire avec le FC Metz. Avec son fidèle adjoint Jean-Marie De Zerbie à ses côtés. Fier comme Artaban, Bernard Serin ne dissimulait pas sa satisfaction d’avoir réussi ce joli coup sur le marché des entraîneurs. « On ne présente plus Frédéric Antonetti. Il est le socle de notre projet sportif. » Le président messin avait déjà tenté de l’enrôler en octobre dernier après le limogeage de Philippe Hinschberger. « C’était même mon choix numéro 1 à l’époque. » Le technicien corse avait refusé de relever ce défi car il ne souhaitait plus jouer les pompiers de service. Il est en tout cas heureux de se retrouver aujourd’hui chez « une place forte du football français. » « La vie est faite de rencontres. On a trouvé un accord en l’espace de 48 heures. J’ai trouvé ici ce que je recherchais. Un club qui me désirait. Je ne suis pas fan des castings où il faut se vendre même si c’est à la mode. Un président doit savoir ce qu’il veut. Travailler avec des gens qui ont les mêmes valeurs que moi est aussi très important. Malgré la descente, il y a une belle dynamique avec de beaux projets. Il est plus difficile de monter en L1 que de s’y maintenir à mon sens », a révélé l’entraîneur de 56 ans en rupture de banc depuis 18 mois et son passage à Lille malgré des offres exotiques, de la Côte d’Ivoire, de la moitié des clubs de Ligue 2 l’an passé et même belges. « L’adrénaline et le terrain m’ont manqué. J’aime décidé et avoir des responsabilités. »

 

« Je compte sur Dossevi »

 

Que peut-on également retenir de cette première conférence de presse agréable et devant un parterre de journalistes relativement séduits ? Il « compte » sur Matthieu Dossevi, dont l’option d’achat a été levée. Thomas Didillon aurait pu être le gardien numéro 1 du FC Metz avant la proposition d’Anderlecht. Un deuxième gardien sera recruté d’ici peu alors que le latéral luxembourgeois Laurent Jens est bien courtisé. Frédéric Antonetti est conscient que ce championnat de Ligue 2 est relevée avec la présence de Lens, Brest, Lorient, Troyes, Auxerre et de « l’habituel surprise ». Mais « la place de Metz est en Ligue 1 et même entre la 7e et 14e place. » Chaque chose en son temps, « la montée est la première étape ».

 

Par Lucas Bernardi