JO d'hiver 2018 PyeongChang

Jeux Olympiques : C’est parti !

Sport et Loisirs • 9 février 2018

jo-hiver-cest-parti-fourcade-metz-today Martin Fourcade, porte-drapeau de l'équipe de France

Les 23es Jeux Olympiques d’hiver ont débuté, ce vendredi, à Pyeongchang avec la cérémonie d’ouverture. L’équipe de France, emmenée par Martin Fourcade, vise les 20 médailles. Huit Lorrains y participent, mais pas tous avec le maillot floqué du coq sur le dos.

 

Pendant deux semaines, la planète aura les yeux rivés sur la Corée du Sud et Pyeongchang, théâtre des Jeux Olympiques d’hiver. Les chances de médailles françaises sont nombreuses et ne sont pas simplement sur les épaules du porte-drapeau, Martin Fourcade. Le biathlète pyrénéen peut néanmoins rentrer dans l’histoire, lui qui vise une breloque dans les six courses qu’il va disputer. Son duel avec le Norvégien Johannes Boe sera l’une des grandes attractions de ces JO. Toujours en biathlon, Justine Braisaz, voire Marie Dorin, peuvent également tirer leur épingle du jeu si le tir suit leur niveau à ski. En ski alpin, Tessa Worley en géant, Alexis Pinturault en combiné et en géant sont attendus. En patinage, le couple Papadakis-Cizeron devrait monter sur le podium et peut-être même la plus haute.

 

Dans les autres disciplines, Maurice Magnificat (ski de fond), Jean-Frédéric Chapuis (skicross), Pierre Vaultier (snowboardcross), Marie Martinot (ski halfpipe), Perrine Lafont (ski bosses) et Tess Ledeux (slopestyle) peuvent également garnir le compteur français. De bonnes surprises ne sont pas à exclure. Et pourquoi pas de nos Lorrains. À commencer par le jeune Clément Noël, récent champion du monde de slalom chez les juniors. À 20 ans, il fait des premiers pas remarqués dans le grand cirque blanc. Maxime Laheurte (ski de fond) et Sylvain Dufour (snowboardcross) sont eux des outsiders dans leur discipline, essentiellement dans l’épreuve par équipes pour le premier. En revanche, Delphine Claudel (ski de fond) et Antoine Gérard (combiné nordique) sont essentiellement là pour apprendre et sont davantage programmés pour 2022 et Tokyo. Le Messin Adrien Backscheider (ski de fond) participe lui, à sa deuxième olympiade et c’est déjà une performance en soi après une saison 2016/2017 décevante. Enfin, Elise Pellegrin (ski aklpin) et Florent Claude (biathlon) vivront un rêve éveillé sous les couleurs de Malte et de la Belgique.

 

Par Lucas Bernardi