Mondial 2018 : Le pronostic de la rédaction

Sport et Loisirs • 14 juin 2018

pronostic-de-la-redaction-metz-today Mondial 2018 : Le pronostic de la rédaction

La Coupe du monde débute ce jeudi après-midi par le match d’ouverture entre la Russie et l’Arabie Saoudite. L’occasion pour notre journaliste Lucas Bernardi de livrer ses pronostics. La France peut-elle décrocher une deuxième étoile ? Quelles équipes peuvent créer la surprise ? Qui sera en finale le 15 juillet prochain ?

 

La France éliminée lors des poules

La France a la chance d’avoir une poule largement abordable pour monter en puissance avec successivement l’Australie, le Pérou et le Danemark sur son chemin. Mais il ne faut surtout pas sous-estimer les sélections sud-américaines et scandinaves qui vont poser des problèmes à la bande de Didier Deschamps. J’ai même bien peur qu’elle ne franchisse pas l’écueil du premier tour comme en… 2002 et 2010. En revanche si les Bleus y parviennent, même dans la difficulté, on peut rêver d’un parcours comme en 2006, en Allemagne.

 

Des surprises venues d’Afrique

Les pays africains n’ont jamais réussi à franchir les quarts de finale. On se souvient des Lions Indomptables du Cameroun en 1990 ou encore des Black Stars du Ghana il y a quatre ans. L’heure est peut-être venue au continent noir de rallier le dernier carré. Trois nations peuvent y croire : le Sénégal de l’ancien Messin Sadio Mané avec également le Monégasque Keita Baldé, Kalidou Koulibaly ou l’ex-Nancéien Alfred N’Diaye. Il y a également le Maroc dirigé par le Français Hervé Renard et l’Egypte de la star Mohamed Salah. Les surprises pourraient également venir… de ratés européens. Outre la France, le Portugal n’est pas à l’abri d’une surprise dans le groupe B avec le Maroc alors que l’Angleterre devra rester sur ses gardes dans le groupe G avec le Panama, la Tunisie et la Belgique.

 

Le Brésil en finale

L’Allemagne peut-il conserver sa couronne ? Depuis 1962 et le Brésil, aucun pays n’est parvenu à faire coup double. L’Espagne, grand favori, peut-il se remettre du limogeage surprise de son sélectionneur, la veille de la compétition ? À voir. Le Brésil semble mieux armé qu’en 2014 pour remonter sur le toit du Monde. Pour nous, ce sera donc une finale entre le Brésil et l’Argentine de Lionel Messi.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Par Lucas Bernardi