Football - FC Metz

Sport et urbanisme : Le FC Metz à Frescaty pour 27 millions d’euros !

Sport et Loisirs • 7 juin 2018

fc-metz-frescaty-metz-today Sport et urbanisme : Le FC Metz à Frescaty pour 27 millions d'euros !

Après la tribune Sud de Saint-Symphorien qui sera rénové à partir de mai 2019, le FC Metz poursuit avec ses grands projets. Le club de Bernard Serin a dévoilé ce matin son futur camp d’entraînement sur l’ancienne base aérienne (BA) 128 de Frescaty pour un coût de 27 millions d’euros.

 

Bernard Serin pouvait arborer un grand sourire ce jeudi matin au Club de la Presse de Metz. Si côté cour il a connu une grande déception ces dernières semaines avec la relégation de son équipe en Ligue 2, tout va bien côté jardin. Merci pour lui. Près de trois mois après l’accord signé avec la Ville de Metz pour la rénovation à partir de mai 2019 de la Tribune Sud de Saint-Symphorien, il a présenté son nouveau camp d’entraînement sur l’ancienne BA 128 de Frescaty qui appartient depuis trois ans à Metz-Métropole. Le président messin a signé un protocole avec Jean-Luc Bohl pour occuper, contre le versement d’un loyer, 31 hectares lors des 35 prochaines années.

 

Le projet se déroulera en trois phases. La première est destinée à l’équipe professionnelle… SDF en mai 2019 avec la rénovation de la tribune Sud de Saint-Symphorien qui abrite actuellement les vestiaires et la salle de musculation. Deux terrains en herbe, un bâtiment multifonctionnel (vestiaires, salle de musculation, bureaux du staff, salle de presse…), un terrain couvert situé sous l’ancien hangar abritant les avions Transall devront être opérationnels pour cette date. « Je ne me pose même pas la question de savoir s’il y aura ou non des retards dans la livraison. Il faudra que ça soit prêt », affirme Bernard Serin.

 

La seconde étape, entièrement consacrée au groupe élite (U17, U19 et équipe réserve) avec quatre terrains d’entraînement en herbe, un synthétique et deux terrains de compétition avec tribunes. La troisième phase (centre de vie avec résidence pour les joueurs) sera finalisée entre 2021 et 2025. Ce projet pharamineux est estimé à 27 millions d’euros. À l’entière charge du FC Metz, qui confirme bien ses ambitions de redevenir un grand club français… de Ligue 1.

 

Par Lucas Bernardi

 

fc-metz-frescaty-bis-metz-today