grand-debat-national-nec-metz-today.jpg

Grand Débat National : La ville de Marly remet sa synthèse

Actualité ~ New Bizz • 7 mars 2019

grand-debat-national-marly-metz-today La synthèse marlienne du Grand Débat National a eu lieu ce lundi 4 mars au NEC de Marly.

Ce lundi 4 février marque la fin du Grand Débat pour la ville de Marly. Au programme de la soirée, une synthèse des quatre réunions. À l’issue de ce débat national, « de grandes annonces gouvernementales » sont à attendre.

 

Une cinquième et ultime réunion s’est tenue ce lundi soir quant au Grand Débat National. Une soirée de synthèse commentée par Thierry Hory, maire de Marly et Olivier Delcayrou, référent départemental du Grand Débat National. D’abord « réticent », Thierry Hory est maintenant « fier » d’avoir contribué à la demande du président de la République. Le Grand Débat est-il un moyen pour repartir de l’avant ? Malgré tout, cela a permis de donner les outils nécessaires aux citoyens pour s’exprimer dignement.

 

126 réunions et 214 cahiers citoyens ont été recensés en Moselle. Les Mosellans ont pu formuler leurs contributions de manières différentes. Pour certains, c’était seulement « de la poudre aux yeux ». Pour d’autres, un espoir de changement.

 

grand-debat-national-delcayrou-metz-today

Olivier Delcayrou, Secrétaire Général de la préfecture de Moselle, était présent en tant que référent départemental du GDN.

 

La synthèse en quelques mots 


 

Une volonté de vivre ensemble, de renouer le dialogue entre citoyens et élus qui les représentent et de rendre la situation de l’immigration moins compliquée sont les principales préoccupations soulevées par les citoyens. Ces volontés ont été exprimées lors de la première réunion.

 

Concernant la fiscalité et les dépenses publiques, il en ressort une volonté de transparence plus efficace et transparente de la part du gouvernement. On remarque aussi que les citoyens ne veulent plus payer d’impôts supplémentaires or, d’après le référent départemental du Grand Débat, l’impôt est indispensable à la République.

 

Pour l’organisation de l’Etat et des services publics, un grand nombre de personnes trouvent la gestion de l’État trop lourde. La mise en œuvre d’une rationalisation de l’organisation administrative a fait l’unanimité. Une dichotomie entre zone rurale et urbaine est très marquée, des propositions ont été formulées par rapport à cette problématique.

 

Enfin, pour la transition écologique, les problèmes majeurs soulevés sont la pollution de l’air, les dérèglements climatiques et l’épuisement des ressources. Pour Thierry Hory, taxer les poids lourds pour utiliser les autoroutes mosellanes serait une bonne solution envisagée. Pour Olivier Delcayrou, un des grands enjeux est de passer d’une logique de privations à une logique « gagnant-gagnant » pour mieux vivre ensemble collectivement. Plusieurs personnes ont réagi par rapport à cette problématique lors de cette réunion de synthèse.

 

Est-ce que tout cela va servir à quelque chose ? C’est la question que l’on peut se poser. Les analyses seront analysées et portées à la connaissance du public et des législateurs. Selon Olivier Delcayrou, après le 15 mars, « il y aura des annonces gouvernementales, des annonces fortes » par rapport aux analyses et synthèses qui auront été recueillies. Une soirée clôturée par la remise de la synthèse marlienne au Secrétaire Général de la préfecture de Moselle, M. Olivier Delcayrou.

 

Par Sophie Adam