medef-smv-partenariat-ue57-metz-today.jpg

Le MEDEF et le SMV ont signé une convention de partenariat au Centre Pompidou-Metz

Actualité • 8 janvier 2020

medef-smv-partenariat-metz-today Le MEDEF et le SMV ont signé leur partenariat au Centre Pompidou-Metz.

Mardi 7 janvier, à l’occasion des vœux de l’UE 57, le mouvement des entreprises de France (MEDEF) et le service militaire volontaire (SMV) ont signé deux nouvelles conventions de partenariat au Centre Pompidou-Metz.

 

C’est à 18h dans un amphithéâtre du Centre Pompidou-Metz qu’a eu lieu la signature des conventions entre les représentants du MEDEF et du SMV. Deux conventions ont été signées. L’une au niveau national par Patrick Martin, le Président Délégué du MEDEF et le général de brigade Marc Boileau commandant le SMV. L’autre au niveau régional par Bruno Arcadipane, le Président du MEDEF Grand Est avec le lieutenant Olivier Le Droucpeet, chef de corps du 1er régiment du SMV.

 

Le but de cette collaboration est d’améliorer l’insertion professionnel des jeunes du service militaire volontaire. Ces conventions se veulent « simples et pragmatiques » explique le général Boileau. Le MEDEF souhaite mettre en relation les entreprises avec ces jeunes. Il veut identifier les besoins des entreprises et les faire connaitre au SMV. Ce dernier va former les jeunes en conséquence pour répondre aux besoins des entreprises. Cela va permettre de promouvoir des métiers tel que câbleur-fibreur dans le Grand Est.

 

Le SMV, organisme de formation professionnelle créé par le ministère des Armées, a ouvert son premier centre en octobre 2015 à Montigny-lès-Metz avec le soutien de Jean-Luc Bohl, le maire de la ville. Le dispositif vise à insérer professionnellement et localement de jeunes Français, femmes et hommes, âgés de 18 à 25 ans et en difficulté scolaire et ou sociale. Le SMV va les encadrer en se reposant sur 3 piliers fondamentaux : la militarité, l’éducation et la formation. Il apporte aux jeunes le savoir-être, le savoir-vivre, la vie en communauté, la remise à niveau scolaire, le passage du code et du permis ainsi que les missions citoyennes, telles que le ravivage de la flamme de l’arc de triomphe à Paris, ou encore la participation aux actions du Restau du Cœur et de la Banque Alimentaire.

 

medef-smv-partenariat-bis-metz-today

De gauche à droite : Jean-Luc Bohl, le Général Marc Boileau, Patrick Martin, le Générale Christian Bailly et Bruno Arcadipane.

 

Les volontaires stagiaires suivent une formation qui dure environ 8 mois, comprenant 1 mois de formation militaire, 4 mois de formation complémentaire (remise à niveau scolaire, secourisme sauvetage au travail, permis de conduire), et 3 mois de formation professionnelle. En 2019, nos volontaires ont été formés dans plus de 50 métiers dans plusieurs domaines d’activités telles que le BTP, la logistique, l’agriculture, la restauration, l’automobile ou encore les services aux entreprises et aux personnes. Le SMV c’est 2500 jeunes depuis 2015 avec 75% d’insertion professionnelle à la suite de la formation. Depuis sa création, le 1er RSMV a recruté et formé 1670 volontaires.

 

Cette initiative concrète intéresse donc le MEDEF. Patrick Martin explique que le MEDEF et le SMV ont un intérêt commun : « que le pays fonctionne bien ». Avec ces 173.000 entreprises adhérentes (dont beaucoup de PME), le MEDEF est en relation directe avec les sociétés. Ce partenariat veut augmenter la réintégration des jeunes dans la vie active et citoyenne. Une initiative très prometteuse.

 

Par la même occasion, Jean Poulaillion, Président de l’Union des Entreprises de Moselle (UE 57) a présentez ses vœux pour l’année 2020. Il a soutenu le partenariat entre le MEDEF et le SMV, tout comme la nouvelle directrice du Centre Pompidou-Metz, Chiara Parisi.

 

Par Mathilde Lorrain