centre-pompidou-ferme-bis-metz-today.jpg

G7 : fermeture exceptionnelle du Centre Pompidou-Metz du 4 au 6 mai 2019

Art & Culture • 2 mai 2019

centre-pompidou-ferme-metz-today Pour cause de G7 de l'Environnement, le Centre Pompidou-Metz sera fermé du 4 au 6 mai.

En raison de la tenue du G7 de l’Environnement à Metz, en présence des ministres de l’Environnement, des Océans et de l’Énergie et des délégations internationales, le Centre Pompidou-Metz est fermé au public les samedi 4, dimanche 5 et lundi 6 mai 2019 et rouvrira ses portes au public le mercredi 8 mai à 10h.

 

Un établissement soucieux de la question environnementale

Le Centre Pompidou-Metz est un centre d’art qui présente 5 à 6 expositions temporaires par an réparties dans 4 espaces d’exposition qui représentent une surface d’exposition de 5000 mètres carrés. La réflexion en matière d’écologie est portée au travers de deux dynamiques :

 

– La programmation :

Deux grandes expositions ont plus particulièrement abordé cette thématique. Sublime. Les Tremblements du monde (2016) explorait la notion de Sublime et le rapport de l’Homme à la nature à l’heure de l’anthropocène et des bouleversements écologiques et des discours alarmistes. Il n’en est plus le spectateur passif mais porte une responsabilité partielle face aux dérèglements du monde. Les artistes questionnaient cette relation ambivalente et proposaient des stratégies poétiques pour protéger Gaïa et réinvestir notre relation à l’environnement. Inscrite dans sa continuité, Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie (2017) a quant à elle investi le champ d’une écologie sensible et critique, guidée par l’imaginaire et l’engagement des artistes.

 

Le Centre Pompidou-Metz a également renouvelé son engagement territorial, en s’associant au Pôle Parcs, jardins et espaces naturels de la Ville de Metz pour la réalisation de trois jardins d’artistes hors les murs, dans le cadre de « L’Art dans les jardins ». Des ateliers pédagogiques de sensibilisation à l’écologie ont également été menés à destination des enfants. Pour ses 10 ans en 2020, le Centre Pompidou-Metz poursuivra cette dynamique et mettra à l’honneur le travail de l’artiste Giuseppe Penone qui investira son Forum. L’artiste implantera dans cet espace en accès libre une installation inédite : le moulage en bronze d’un noyer haut d’une quinzaine de mètres, dont certains tronçons et ramifications seront de marbre blanc. Pour l’artiste, l’arbre s’adapte à son milieu de manière exemplaire. L’artiste compare l’arbre à un patineur, à un funambule, en équilibre sur des sols instables, déjouant la gravité pour capter la lumière. « Pompe » et « poumon », l’arbre est aussi un organisme vivant qui draine des fluides et respire l’atmosphère.

 

– La responsabilité environnementale :

Dans le cadre de la préparation des expositions, le Centre Pompidou-Metz développe pour chaque projet d’exposition, une scénographie spécifique. Du fait de la rotation de ses expositions, le Centre Pompidou-Metz poursuit sans cesse une réflexion d’optimisation de ses scénographies et de son matériel. Dès la phase de conception, il s’inscrit dans une logique écologique, environnementale et économique (cloisons modulables, recyclage des matériaux, développement de la logique de prêts de
matériels, recyclage des scénographies antérieures pour les nouveaux projets, etc.).

 

Une vigilance accrue des consommations d’énergie est également mise en place grâce aux dispositifs économes (basse consommation, déclencheurs, favorisation des énergies renouvelables, etc.). L’emploi de sources LED pour l’éclairage des expositions est privilégié, car elles consomment très peu, offrent un très bon rendement adapté aux normes de conservation préventive (sans UV ni chaleur) et ont une durée de vie importante.

 

Par Jérémy Loeung