john-boyne-les-fureurs-invisibles-metz-today.jpg

« Les fureurs invisibles du cœur » de John Boyne

Entre les lignes • 6 septembre 2018

john-boyne-ecrivain-metz-today John Boyne, écrivain irlandais né à Dublin

Troisième volet de notre série sur les livres à ne pas manquer lors de cette rentrée littéraire, après avoir mis à l’honneur la littérature francophone, place aujourd’hui à l’ouvrage d’un écrivain irlandais, « Les fureurs invisibles du cœur » de John Boyne.

 

Huitième roman du natif de Dublin, Les fureurs invisibles du cœur, aux éditions JC Lattès, raconte l’histoire du jeune Cyril Avery. Né d’une fille-mère bannie de son village car enceinte à 16 ans de père inconnu, et devenu fils adoptif d’une riche famille dublinoise, Cyril Avery va ensuite chercher toute sa vie qui il est, et d’où il vient. Ce sublime roman nous transporte de l’Irlande du début des années 40 à nos jours, mais fait également passer du rire aux larmes.

 

Le livre de John Boyne est plus qu’une fiction historique, il prend même des allures de livre politique car forcément, raconter l’histoire de Cyril Avery « bâtard » et homosexuel dans une Irlande encore cadenassée par la religion catholique n’est pas chose aisée. Le destin de Cyril Avery se mêle avec l’histoire de son pays, de son abandon encore en bas âge par sa mère, jusqu’aux ravages du Sida dans les années 80, mais s’achève sur une note positive dans une Irlande devenue plus progressiste au début du XXIe siècle.

 

Par Thibaut Goetz