atelier-amelie-affiche-metz-today.jpg

On recycle les cheveux dans le salon de coiffure « L’atelier d’Amélie »

Lifestyle • 31 janvier 2020

atelier-amelie-metz-today Le salon de coiffure "L'atelier d'Amélie" recycle les cheveux depuis septembre 2019.

Depuis septembre 2019, le salon de coiffure « L’atelier d’Amélie » à Rozérieulles (Moselle) s’inscrit dans une démarche écologique avec l’association « Coiffeurs Justes » en recyclant les cheveux.

 

Amélie Gandar, gérante du salon « L’atelier d’Amélie » a souhaité être membre de l’association de Thierry Gras, « Coiffeurs Justes », qui recycle les cheveux des salons de coiffure. L’idée est de récupérer les cheveux coupés et d’utiliser leurs propriétés à des fins écoresponsables.

 

Les cheveux sont récoltés dans des sacs et envoyés pour être recyclés. « Au mois d’août 2019, j’ai contacté M. Gras pour faire partie de son association, j’ai reçu par la suite les sacs de recyclage. Nous récoltons toutes sortes de cheveux et quand le sac est plein je le dirige vers Mondial Relay. Les cheveux arrivent à Auriol (ndlr : Bouches-du-Rhône), ils sont préparés à la manière de boudins de cheveux qui sont mis dans la mer ou rivière afin de récolter les hydrocarbures. Les clients sont très investis, nous avons fabriqué une cagnotte afin de nous aider pour l’envoi », nous explique Amélie.

 

atelier-amelie-salon-metz-today

Les cheveux sont utilisés comme fertilisants, isolants, renforçateurs de béton ou comme filtres des eaux et d’hydrocarbure.

 

De l’or dans les cheveux

Les cheveux représentent 50% des déchets d’un salon de coiffure. Or c’est une matière organique qui possède aussi des atouts pour d’autres secteurs. Avec l’association « Coiffeurs Justes », les cheveux sont utilisés comme fertilisants, isolants, renforçateurs de béton ou comme filtres des eaux et d’hydrocarbure. Recyclés en boudins, les cheveux permettent de capter les matières polluantes.

 

Coiffeur depuis plus de 30 ans, Thierry Gras a créé en 2015 le concept des « Coiffeurs Justes ». Située à Brignoles (dans le Var), l’association s’inscrit dans son territoire par sa collaboration avec des acteurs locaux mais aussi dans une idée de développement durable du territoire. L’association « Coiffeurs Justes » permet à tous les acteurs français du monde de la coiffure de s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire.

 

« Nous nous battrons pour que tous les salons participent afin de bénéficier de bacs de récupération dans chaque ville de France. Mon salon est un des premiers mais je l’espère pas le dernier », conclu Amélie Gandar.

 

Par Mathilde Lorrain

 

Site internet de L’atelier d’Amélie

Facebook de L’atelier d’Amélie

Site internet des Coiffeurs Justes