thierry-coignard-affiche-metz-today.jpg

Thierry Coignard : l’ancien braqueur devenu humoriste

Actualité ~ Lifestyle • 18 septembre 2019

thierry-coignard-metz-today L'ancien braqueur Thierry Coignard s'est reconverti en tant qu'humoriste © Jean Rauzier Photographe

À 53 ans, Thierry Coignard est un braqueur repenti. Après 21 ans passés derrière les barreaux, le Messin a décidé de se lancer dans une carrière d’humoriste avec son spectacle « J’ai failli être un star ». Il sera les 2 et 3 octobre au Gueulard à Nilvange, et surtout au Théâtre du Gymnase à Paris le 27 novembre.

 

Thierry Coignard – dit TC – a effectué, au total, 21 ans de prison au cours de sa vie. De ces années perdues et gâchées, il a eu l’idée d’en tirer un one man show. Il s’est donné pour mission, sur scène, d’emporter avec lui le public dans un monde qu’il connaît, l’univers carcéral, interprétant tantôt un délinquant, tantôt un avocat, un procureur ou un flic. Parce que dans son ancienne vie de braqueur/cambrioleur, Thierry Coignard a pris beaucoup de choses chez les gens, aujourd’hui il souhaite tout rendre à son public.

 

L’ancien braqueur a partagé la même cellule que l’ancien joueur international de foot Tony Vairelles, placé en détention provisoire en 2011 pour tentative d’assassinat suite à une fusillade dans une discothèque. Une rencontre alors décisive pour sa future carrière de comédien : « Il a passé 5 mois de prison avec moi et c’est lui qui m’a donné envie de croire en moi… alors j’ai commencé à écrire des one man show. »

 

Thierry Coignard est complètement différent de ce que vous avez pu voir dans le monde du spectacle. La délinquance « lui », il ne l’a pas apprise dans les livres ou par les médias, il l’a vécue tout au long de sa vie : « J’ai vécu les 3/4 de ma vie dans la délinquance, et j’ai passé la moitié de ma vie en prison. » Mais c’est justement ses 21 ans de prison et cette vie gâchée qui lui ont donné l’inspiration d’en faire un spectacle d’humour : « J’essaie d’apporter ce côté humoristique de mon vécu en expliquant que le casse à 100.000 euros avec Brad Pitt et Al Pacino ça n’existe pas ! J’essaie de faire de l’autodérision comme la fois où je suis tombé nez à nez sur le propriétaire lors d’un de mes cambriolages. »

 

 

Thierry Coignard, star à Paris ?

 

Mais pour en arriver jusque-là, Thierry Coignard s’est battu, fait des concessions et a beaucoup travaillé, notamment l’élocution, l’énergie sur scène et les personnages pour les faire vivre. Et pour être « pro », il s’entoure de véritables professionnels : « Je travaille avec un producteur qui s’est engagé pour moi et qui met tout son énergie dans mon projet, c’est Frédéric Bohr ! En plus il est de Metz ! »

 

TC a conscience qu’avec sa représentation au Théâtre du Gymnase à Paris le 27 novembre prochain il « joue sa vie » : « Il y aura des tourneurs, des producteurs, des gens du métier. Faudra que je sois au top niveau ce soir-là ! » Pour y parvenir, il va faire un « test show » les 2 et 3 octobre au Gueulard à Nilvange où il va réaliser de nouveaux sketchs, prendre le public comme jury et leur demander ce qu’ils en pensent. Pourquoi Nilvange ? « C’est ici que tout a commencé, c’est là où j’ai joué mes sketchs pour la première fois. Le public a été extraordinaire, ça a été un succès et c’est ce qui m’a donné envie de continuer. »

 

Un ancien braqueur reconverti en humoriste, commençant la scène à Nilvange et devenant star à Paris… Ne serait-ce pas le début d’un conte de fées ?

 

Par Jérémy Loeung