vins-de-moselle-auxerrois-metz-today.jpg

Les Vins de Moselle : de la discrétion à la renaissance

Metz Vins • 21 janvier 2019

vins-de-moselle-metz-today Les Vins de Moselle : de la discrétion à la renaissance

Comme l’affirme l’adage populaire, on connait rarement ce qui est proposé constamment en face de nous. C’est le cas de notre région, la Lorraine, et plus particulièrement des spécialités gastronomiques qu’elle peut proposer, notamment ses territoires viticoles. Parmi eux, la Moselle, terroir dont la richesse dépasse nos frontières, notamment au Luxembourg où la renommée n’est plus à démontrer. Ce ne fut pourtant pas toujours le cas.

 

En effet, cultivés depuis les Romains, les vins de Moselle formaient un vignoble très important en France, s’étendant jusqu’à 30.000 hectares au début du 19e siècle. Mais sa taille considérable s’est effondrée à partir de la seconde moitié du siècle, à cause de la concurrence des vins du Midi et surtout l’industrialisation croissante de la région. Car à l’époque, très ingrat et mal rémunéré, le travail de la vigne était progressivement abandonné pour des places à prendre dans l’usine, à la grande époque du boom de la sidérurgie. Si bien qu’en 1985, on ne comptait plus que 3 hectares de vignes.

 

Ce temps est désormais révolu ! La viticulture a progressivement repris pied, parallèlement au déclin de la sidérurgie lorraine. En 2011, on décomptait 64 hectares exploités lors de la création de l’AOP. En 2016, environ 67 hectares. De manière simplifiée, on peut découper le territoire mosellan en trois parcelles distinctes :

– Le pays Messin, le plus vaste, comprenant, à proximité de la ville de Metz, les vignobles implantés sur les communes de Ancy-sur-Moselle, Arnaville, Ars-sur-Moselle, Dornot, Féy, Jussy, Lessy, Lorry-Mardigny, Marange-Silvange, Marieulles, Novéant-sur-Moselle, Plappeville, Rozérieulles, Scy-Chazelles et Vaux.

– Le pays des trois frontières, au nord de la région de Sierck-les-Bains, à côté de l’Allemagne et du Luxembourg.

– Le Pays du Saulnois, à proximité de la commune de Château-Salin.

 

vins-de-moselle-vignes-metz-today

 

Au niveau du climat, ce dernier est de type continental à influences océaniques. La vigne subit de forts écarts de température entre l’été et l’hiver. Les hivers sont rigoureux, avec des températures avoisinant en moyenne les 10°C, et les étés sont chauds avec un ensoleillement moyen de 1638 heures par an. Concernant les cépages, l’auxerrois reste le cépage blanc emblématique de la Moselle française, dont il est originaire, contrairement à ce que son nom laisserait penser. Les autres principaux cépages sont le pinot gris et le pinot noir. Ainsi, la plupart des vins résultant de ces cépages sont, pour les blancs, plutôt légers et secs, aux senteurs florales, et finement tanniques et portés sur le fruit pour les rouges.

 

Ces derniers sont d’ailleurs invités à être dégustés grâce à l’inauguration par le conseil général de la route des vins de Moselle, longue de 46km, permettant ainsi de rencontrer 13 viticulteurs. On peut parler d’un véritable coup de pouce pour les vignerons mais aussi pour la région, car cette route touristique permet également de découvrir les richesses de la Moselle.

 

C’est ce que l’équipe Metz Vins vous propose également à travers sa prochaine soirée, se déroulant ce jeudi 24 janvier au centre socioculturel Arc-en-Ciel, situé au 71 rue Mazelle à Metz, à partir de 19h30. Au prix de 15€ pour les adhérents et 20€ pour les non-adhérents, vous découvrirez une liste de vins sélectionnés par notre équipe rendant grâce à la richesse de notre région.

 

Œnologiquement vôtre,

 

Par Kévin Beluche, responsable communication Metz Vins