grand-corps-malade-album-metz-today.jpg

Grand Corps Malade : « Les gens bougent et dansent dans mes concerts ! »

Muzik • 5 mars 2019

grand-corps-malade-live-metz-today Grand Corps Malade sera en concert à la BAM le jeudi 21 mars à 20h30.

Fabien Marsaud aka Grand Corps Malade, qui vient de rééditer son dernier album « Plan B » en version Deluxe, sera en concert à la BAM de Metz le jeudi 21 mars à 20h30. Rencontre avec celui qui a élevé le slam au rang d’art, et qui va bientôt sortir son deuxième film, « La Vie Scolaire », après le grand succès de « Patients ».

 

Déjà votre 6e album, 13 ans que vous faites de la musique, qu’est-ce qui a changé dans votre musique depuis vos débuts en 2006 ?

Effectivement, on a essayé de faire évoluer cette musique, de varier les thèmes. J’ai collaboré avec plein de gens qui m’ont permis de grandir et faire grandir ma musique. Le premier album (ndlr : « Midi 20 » en 2006) était modéré et intimiste. Maintenant il y a plus d’arrangements, il y a un mélange de musique live et électro, et tout ça grâce à Angelo Foley, qui est le grand architecte de cet album (ndlr : « Plan B »). On a vraiment des musiques dansantes et festives, ça bouge et ça danse dans mes concerts. Il y a toujours la volonté de se renouveler dans les thèmes et dans les textes, sans que la mélodie ne prenne le dessus sur les textes, qui reste le plus important.

 

Et il y a également de l’interaction avec votre public lors de vos concerts…

J’aime bien quand je suis dans le public, que l’artiste me parle, échange avec moi, donc j’essaie de faire la même chose. Si le public me parle, je réagis.

 

Dans « Plan B », on sent un album très personnel, avec un mélange de choses légères, drôles, et d’autres plus graves et tristes…

Ce mélange de thèmes légers et graves a toujours été une constante dans mes albums mais aussi dans mes concerts. J’aime qu’on puisse varier les humeurs et les tonalités dans un même concert, que le public puisse passer d’une émotion à l’autre.

 

L’album est sorti il y a un peu plus d’un an, quel(s) retour(s) avez-vous de la part du public ?

Un super retour ! L’album a très bien marché. Je vais toujours voir le public à la fin de mes concerts dans le hall pour échanger avec eux, faire des dédicaces. Forcément s’ils viennent à mes concerts, ce n’est pas pour rien ! Mais c’est un album qui se passe super bien, je suis très content.

 

Grand Corps Malade à la Fête de l’Huma en septembre 2018.

 

Vous venez de tourner votre deuxième film, « La Vie Scolaire », avec Mehdi idir. Pouvez-vous nous dire de quoi parlera le film ?

Le film va parler d’une école en ZEP – Zone d’Éducation Prioritaire – à Saint-Denis (ndlr : ville natale de Grand Corps Malade). C’est une comédie sociale sur les destins croisés des élèves et des profs de cette école. Le film est pratiquement terminé, on fait encore des projections privées avec les professionnels pour avoir leurs retours. Je suis très content de la dynamique, notamment avec les jeunes qui ont une répartie incroyable. Le film sera très drôle, plus axé sur la comédie que « Patients » car le sujet est moins grave.

 

Avez-vous une date de sortie pour le film ?

Le film sortira après l’été, certainement en septembre !

 

Votre ami Alban Ivanov joue encore dans ce deuxième film…

Alban, on le connaît depuis très longtemps, c’est devenu un véritable ami. C’est vrai que tout le monde se l’arrache depuis 2-3 ans, je suis son premier fan depuis très longtemps ! Il a une gueule, une tchatche pour la comédie, c’est un véritable talent !

 

Avez-vous un message pour le public ?

Venez avec votre bonne humeur et votre sourire ! On a déjà fait plus de 80 concerts, et c’est vrai qu’à chacun de nos concerts tout le monde est debout. Je vois beaucoup de sourires, les gens sortent heureux du concert, et j’espère que ce sera le cas à Metz.

 

Un dernier mot à ajouter ?

J’aimerais dire que nous avons également 3 musiciens sur scène, 3 instrumentistes talentueux. Les gens pensent souvent que je suis seul sur scène mais pas du tout ! C’est un concert très musical et avec beaucoup d’énergie.

 

Propos recueillis par Jérémy Loeung

 

On s’écoute « Sur La Lune », issu de l’album « Plan B » :