parasite-metz-today.jpg

Cinéma : le top 2019 de la rédaction

News ciné • 26 décembre 2019

the-irishman-metz-today "The Irishman", le film testamentaire de Martin Scorsese.

En chaque fin d’année, c’est un peu le branle-bas de combat pour tous les amoureux de cinéma. Déterminer quels ont été les coups de cœur cinématographiques les plus frappants est un exercice très délicat, entre les surprises qu’on n’a pas vu venir, les suites attendues, ou le retour de réalisateurs prodigieux à leur firmament. Mais cette année encore, Metz Today s‘est prêté au jeu, et vous livre ci-dessous son top personnel de cette belle année que fut 2019 :

 

10. « Le Chant du Loup » d’Antonin Baudry

L’exemple même qu’un film de genre français peut directement concurrencer les blockbusters américains. Servi par un rythme sans temps morts et une réalisation impressionnante dans sa précision, une très belle surprise !

 

9. « Hors Normes » d’Olivier Nakache et Eric Toledano

Le retour des prodiges de la comédie française au service d’une histoire très touchante sur ces accompagnateurs de personnes handicapées. On rit parfois, on pleure beaucoup, on en ressort bouleversé ! Nouveau coup réussi !

 

8. « Avengers : Endgame » d’Anthony et Joe Russo

On pourra reprocher ce que l’on veut à Marvel ! Mais on ne peut leur nier la générosité de cette conclusion dantesque de près de 10 ans d’aventures. Actions, effets spéciaux, humour… tout y est ! Frissons garantis !

 

7. « John Wick – Parabellum » de Chad Stahelski

La poursuite des aventures de notre babayaga préféré s’inscrit davantage dans le respect des films asiatiques dont il s’inspire, avec des chorégraphies incroyables et cascades impressionnantes, servies par l’énergie de Keanu Reeves. Le film d’action de l’année, tout simplement !

 

6. « Creed 2 » de Steven Caple Jr

On monte encore d’un cran dans la poursuite de l’héritage et la nostalgie avec cet opus où des personnages de la saga originelle prennent une place prépondérante à l’intrigue. D’où une implication encore plus forte du spectateur, qui en sortira ému (merci Stallone) et sonné par l’efficacité des combats !

 

5. « Green Book : sur les routes du sud » de Peter Farrelly

Un des frères Farelly abandonne la comédie potache pour se consacrer à cette véritable ode à la tolérance et l’acceptation de l’autre. Porté par une ambiance délicieusement jazzy et un duo irrésistible, un pur feel good movie !

 

4. « Parasite » de Bong Joon-Ho

La petite claque asiatique de l’année ! Pamphlet à l’humour noir ravageur, farce sociétale sur la lutte des classes, thriller aux allures de film d’horreur, ce film, c’est un peu toutes les émotions rassemblées sur un rythme soutenu de 2h.

 

3. « Joker » de Todd Philips

Sans conteste la performance de l’année : un incroyable Joaquin Phoenix pour un film qui se veut l‘anti-Marvel. Car avant d’être une énième adaptation, Joker est avant tout un drame humain puissant sur les dérives d’une société de plus en plus renfermée sur elle-même ! Glaçant !

 

2. « The Irishman » de Martin Scorsese

Quand Scorsese retourne à ses premiers amours, les films de mafieux, cela devient la plus grosse attente de l’année… et un de ses longs métrages les plus réussis. Film fleuve aux allures d’ode testamentaire des personnages qu’il a tant affectionné, The Irishman surprend par sa sobriété, sa densité scénaristique, et la puissance évocatrice de sa conclusion grâce à ses acteurs hors pairs !

 

1. « Once Upon a Time In Hollywood » de Quentin Tarantino

Une direction d’acteurs irréprochable ! Une réalisation parfaite, plongeant le spectateur dans la réalité des sixties, illustration idéale de la déclaration d’amour de son auteur vis-à-vis de cette période, et du cinéma ! Un sans-faute !

 

 

La contrainte de ce top étant de nous limiter à 10 films, nous avons dû malheureusement écarter quelques sérieux prétendants au titre. Voici donc, selon nous, les mentions très honorables de cette année :

– « Les Crevettes Pailletées » de Cedric Le Gallo et Maxime Govare : ou comment prôner avec humour et beaucoup d’émotion l’acceptation des autres dans le milieu du sport.

– « Les Misérables » de Ladj Li : instantané choc de la vie des banlieues, servi par une mise en scène et un propos percutants.

– « Le Mans 66 » de James Mangold : le sport automobile filmé à ras-le-bitume pour un biopic très efficace

– « Us » de Jordan Peele : après Get Out, une nouvelle charge contre l’Amérique réussie à l’écriture quasi parfaite.

– « Midsommar » de Ari Aster : malgré sa luminosité et ses couleurs chaudes, hypnotisant, et terriblement effrayant.

– « Dragons 3 » de Dean Deblois : il n’y avait pas de plus belle manière de terminer cette superbe trilogie, nouveau fer de lance des studios Dreamworks après Shrek.

– « Star Wars IX – L’Ascension de Skywalker » de J.J Abrams : qu’on le veuille ou non, ça reste très épique, et très SW dans l’âme !

 

Terminons enfin par les vilains petits canards de cette année :

5. « Annabelle 3 – La Maison du Mal » de Gary Daubermann : ennuyeux et pas effrayant pour un sou !

4. « La Grande Aventure Lego II » de Mike Mitchell : très éloigné de l’esprit irrévérencieux du premier, un second opus qui provoque davantage l‘ennui que le rire.

3. « Le Roi Lion » de Jon Favreau : fade, sans âme, et très loin de la magie du dessin animé originel dans lequel il vaut mieux se replonger.

2. « Gemini Man » d’Ang Lee : une belle démonstration technique uniquement bâtie à la gloire de Will Smith, en plein exercice de narcissisme, mais terriblement creux du point de vue de l’intrigue.

1. « Terminator : Dark Fate » de Tim Miller : ou comment ruiner une des plus importantes sagas du monde de la science-fiction, à grand renforts de ficelles scénaristiques trahissant l’esprit des opus originaux. Ridicule !

 

Et vous quels ont été vos coups de cœur de cette année et vos déceptions ? N’hésitez pas à partager votre ressenti à la fin de cet article !

Toute l’équipe de Metz Today vous souhaite en attendant de très bonnes fêtes de fin d’année !

 

Par Kévin Beluche