game-of-thrones-bateaux-metz-today.jpg

Games of Thrones, saison 8 : résumé des épisodes 3 et 4

Serial Series • 8 mai 2019

game-of-thrones-jon-metz-today Jon montera-t-il sur le trône ?

Après cette bien belle mise en bouche que nous ont concoctée les deux premiers épisodes, le retour à Westeros était plus qu’attendu. Nos personnages sont désormais au cœur de la tourmente, plongés dans l’horreur de la guerre contre l’armée des marcheurs blancs, et la préparation du conflit dantesque à venir qui déterminera l’héritier du trône. Que nous ont ainsi réservés ces épisodes 3 et 4 ? Suivez le guide.

 

Attention : contenant bon nombre d’éléments de l’intrigue des épisodes mentionnés, il est conseillé de vous mettre à jour avant de poursuivre la lecture de cet article.

 

Et bien, quelle reprise ! Car évidemment très attendue, la bataille de Winterfell constituant l’intégralité de ce troisième épisode a comblé pour ainsi dire toutes les attentes. Véritable ascenseur émotionnel par sa maîtrise du crescendo habillement distillé le long des 83 minutes de l’épisode (le plus long de la série) pour terminer sur un coup d’éclat, les séquences marquantes s’alignent à la pelle. De la suppression rapide (et hors champs) des Dothrakis, le massacre d’un géant par la jeune Mormont, les duels à dos de dragons, en passant par le dévouement sans faille de Jorah pour protéger Daenerys, et l’incapacité de Jon Snow à mener à bien sa mission, l’épisode est tendu, violent et viscéral, à l’image des nombreux corps qui s’empilent face à cet ennemi surpuissant. La guerre est là, bien présente, choquante, et se terminera inévitablement par de lourdes pertes !

 

game-of-thrones-metz-today

La bataille de Winterfell (épisode 3) a laissé beaucoup de traces.

 

Bien sûr, on pourra toujours faire la fine bouche sur deux ou trois détails, notamment un parti pris visuel, caractérisé par des couleurs trop sombres, qui a surpris plus d’un téléspectateur au début de l’épisode. Ou encore une conclusion un brin expéditive sur le sort du Roi de la Nuit, éradiqué rapidement en un seul coup par Arya. Mais est-ce une mauvaise chose ? Tout simplement non, le parti pris de la réalisation étant tout bonnement logique avec l’accroche de la série (Winter is Coming… et donc son lot de tempêtes, de brouillards et d’obscurité, allant d’ailleurs de paire avec la nature même de l’ennemi, des morts). De même, bien que le Night King et sa horde de marcheurs blancs soient teasés depuis le premier épisode, leur aura maléfique planant sur toutes les saisons, ils ne sont qu’une menace, et non l’enjeu principal de la série. Série qui, faut-il le rappeler, s’appelle Game of Thrones, et où l’enjeu principal est donc de savoir qui siègera sur ce fameux trône et régnera sur les 7 couronnes.

 

Et cet enjeu reprendra ainsi ses droits dans l’épisode 4, avec la poursuite des dilemmes moraux donnant des face à face emplis de tension entre les personnages. Les plus marquants restent bien sûr ceux entre Daenerys et Jon, ce dernier commençant à révéler à ses proches sa légitimité au trône. Inutile de préciser qu’un conflit entre les deux amoureux sera inévitable ! Mais c’est surtout la relation entre Brienne et Jaimie Lannister qui reste en tête, développant une réelle complicité depuis la saison 3 malgré des débuts très houleux. Complicité laissant désormais place à de l’amour et de déchirants adieux, illustrant à merveille la capacité émotionnelle que nous procurent les acteurs, et la série dans sa globalité. À l’instar d’ailleurs de la fin de l’épisode, n’inaugurant qu’un funeste destin pour bon nombre de personnages. En effet, la conclusion sera rude, et entraînera un conflit qui semble bien plus intense que les précédents. La guerre est partout ! ll faudra s’y préparer, nous, pauvres spectateurs impatients de découvrir le dénouement d’une des plus grandes séries du XXIe siècle, et qui n’a rien à envier aux meilleurs blockbusters de ces dernières années en matière de grand spectacle.

 

Par Kévin Beluche

 

Voir le trailer de l’épisode 5 :